PROJET 2021
"RAMDAM FATAL"

Ramdam Fatal est une cérémonie infernale célébrant la rencontre entre quatre musiciens de la compagnie l’Excentrale et le trio Ultra Zook. Ramdam Fatal est un déconfinement brutal des musiques d’Auvergne, depuis le ventre rougeoyant d’une chimère nouvelle. Ramdam Fatal est un chapelet de borborygmes produit par un hydre à sept têtes composé de cuivres, de violons, de voix, de basse, de clavier. Ramdam Fatal est un orchestre de bal à moitié électrique, vociférant et épileptique, qui raconte sur les parquets de danse des histoires de possession carnavalesque, de folie collective et de rythmes échevelés de nuits blanches. Ramdam Fatal est une incantation bruyante, adressée aux esprits de la danse.

L'équipe
Félix Gibert - Direction, trombone, soubassophone
François Arbon - Saxophone basse, trombone
Clémence Cognet - violon, trombone
Romain "Wilton" Maurel - violon, voix
Et ULTRAZOOK
Benjamin Bardiaux - claviers, voix
Rémi Faraut - batterie, voix
Manu Siachoua - guitare, basse, voix
AUTRES PROJETS
 
"BATALH!"

L'équipe du ciné-concert "Dralhas" réfléchit à la conception d'un instrument de musique nouveau : le "campanophone", composé de divers supports destinés à accueillir les cinquante cloches d'animaux du trio. Ce gamelan occitan, agrémenté de saxophone basse et d'un travail vocal sur le langage des bergers, appels d'animaux, baïleros et autres bricolages, permettra de développer une musique acoustique dédiée aux espaces extérieurs.

"VILLES NOIRES"

« Villes Noires » est un projet de spectacle visitant les interstices entre théâtre et musique, associant la composition à partir de la musique des machines-outils à une trame dramaturgique, tissée de paroles et de dialogues entre différents personnages « témoins » de la vie des villes ouvrières du Massif Central, où se déploie une poétique des mythologies et des réalités du monde industriel.

En s’associant à Frederic Pouget, clarinettiste et compositeur de Jazz contemporain (Le Maxiphone, Tulle) travaillant notamment depuis trente ans à la réécriture des musiques traditionnelles françaises, François Arbon, polyinstrumentiste clermontois, bricoleur de sons électro-acoustiques et manipulateur de magnétophones à bandes, Félix Gibert, tubiste et tromboniste et compositeur au sein de l'Excentrale, et Chloé Bégou, comédienne et metteuse en scène (Colonie Bakakaï, Lyon), Romain Maurel met en action un atelier de fabrication artistique au service de ce projet de longue haleine.